Le cabinet de conseil B&L Evolution vous propose, chaque semaine, de retrouver le cumul des émissions de Gaz à Effet de Serre des 5 principaux candidats aux élections présidentielles.

Le deuxième baromètre, qui s’est étalé du 20 mars au 15 avril, voit évoluer l’ordre des candidats. Hollande passe en première position tandis que Mélenchon rétrograde en 3ème position.De manière générale, ont distingue bien deux postes prépondérants chez nos candidats : les meetings et les impressions.

Pour le poste impression, nous avons ajouté cette semaine les impressions liées aux livrets de propositions réalisés par tous les candidats. Hollande avec son petit livre de 41 pages tiré en 15 millions d’exemplaires se démarque des autres sur ce poste.

Concernant les meetings, la confrontation Sarkozy – Hollande de ce dimanche compte pour beaucoup dans l’évolution de ce baromètre carbone. En cherchant à rassembler un maximum de monde sur un lieu central, ils ont tous deux affrété des bus de toute la France et même des TGV spéciaux. Le meeting de Mélenchon à Marseille a, quant à lui, rassemblé une population plus locale.

la méthodologie

Pour effectuer le bilan carbone des campagnes présidentielles, nous avons pris en compte 4 postes d’émissions :

  • les émissions liées aux impressions de tracts et affiches
  • les émissions liées au QG de campagne et à l’équipe de permanents qui anime la campagne
  • les émissions liées aux déplacements des candidats et de leurs équipes
  • les émissions liées aux différents meetings tenues par les candidats

Chacun de ces postes fera l’objet d’un article publié dans le courant des campagnes.

L’objectif est d’avoir un ordre de grandeur de ces postes, de découvrir quel est le bilan carbone d’une campagne et ce qui émet le plus. De comprendre à quoi sont dues ces émissions et si de bonnes pratiques permettent de les réduire.

B&L évolution est le premier social business coopératif d’expertise RSE, Energie et Biodiversité. Fondé début 2011 par Sylvain Boucherand et Charles-Adrien Louis, tous deux Ingénieurs Centrale Lille, il a pour ambition de mettre des idées neuves au service des entreprises pour les accompagner dans la transition vers une économie en accord avec l’Homme au coeur de la nature.

Retrouvez B&L évolution sur leur site web.

3 thoughts on “Le baromètre carbone des présidentielles

  1. Effectivement, Marine Le Pen possède le bilan carbone de campagne le plus faible. Cependant, il faut faire attention à ne pas en tirer les mauvaises conclusions. L’étude porte sur l’empreinte carbone des campagnes des différents candidats. Cela ne veut pas dire qu’ils sont « écolo » ou non.

    Ce qu’il faut retenir à mon sens de cette analyse, est que les budget des campagnes ont joué un rôle prépondérant dans ce baromètre. Car naturellement, plus les candidats ont de sous, plus ils dépensent pour leurs campagnes, plus ils émettent de CO2.

    Certaines actions permettent néanmoins d’atténuer ce constat. Limiter la taille des livrets de proposition en fait parti. Rappelons que le candidat Hollande ne devance son adversaire Sarkozy que parce que son livret de campagne était plus épais.

    Il faut également noter que les cinq autres candidats n’ont pas été pris en compte dans ce comparatifs parce que jugés trop petits. Ils seraient sans doute bien devant Marine dans ce comparatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *