Récolte de pommes de terre au Kosovo.
Récolte de pommes de terre dans le village de Pestova, au Kosovo (23 sept. 2013). (Crédit photo : Hazir Reka/Reuters)

 

Alors qu’un être humain sur six souffre de mal-nutrition, le gaspillage alimentaire n’a jamais été aussi important. A l’échelle mondiale, c’est un tiers de la production qui disparaît entre le champ et l’assiette. En union européenne, ce chiffre atteint le triste record de 50%.

Depuis 2012, l’union européenne s’est lancée dans une grande campagne de lutte contre le gaspillage alimentaire1). Plus de 40% du gâchis a lieu au sein des familles. Pour y remédier, l’UE passe par une plus grande sensibilisation à la question, et une refonte des règles d’étiquetage, comme la récente remise en question des dates de péremption. Mais 40 autres pour-cent du gaspillage proviennent de l’industrie agro-alimentaire. Ceci provient en grande partie du tri effectué sur les produits, et l’élimination de tous les fruits et légumes « non calibrés », c’est-à-dire ne correspondant pas aux critères esthétiques habituels. Mais certains industriels, suivant la mouvance récente, se lance dans d’intéressantes initiatives, comme Intermarché et sa campagne « fruit et légumes moches« , visant à réhabiliter les produits difformes auprès du consommateur.

« L’image de la quinzaine », un concept simple : tous les quinze jours, une image pour illustrer un sujet d’actualité brûlant, une info intéressante qui aurait pu vous échapper ou un simple coup de cœur à partager.

Excellente quinzaine à vous !

  1. Voir parlement européen (19/01/2012 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *