Les industries chimiques en bord de rive sont considérées comme les plus importantes sources de pollution. Lake Charles, Louisiane, juin 1972
© Marc St. Gil/National Archives/Records of the Environmental Protection Agency

 

Cette photographie prise au début des années 70 aux Etats-Unis peut paraître choquante à première vue. Des enfants se baignant dans une rivière entourée d’industries avec en premier plan, une plage parsemée d’objets industriels douteux. La conscience écologique a très certainement progressé dans les pays développés et on ne laisserait plus des enfants se baigner au milieu d’un tel paysage.

Mais cette image — tout comme celle-ci ou encore celle-là — reste d’actualité dans de nombreux pays. Et la pollution d’hier court toujours aujourd’hui.

DARA est une organisation internationale, qui se bat pour améliorer la qualité et l’efficacité de l’aide en faveur des populations souffrant des conflits, des catastrophes naturelles et du changement climatique. Elle vient de publier la deuxième édition de son rapport sur le la vulnérabilité climatique intitulé « Observatoire de la vulnérabilité climatique : un guide du calcul froid d’une planète chaude ».

D’après ce rapport, dans le monde en 2010, la pollution et le changement climatique auraient été la cause directe du décès de près de 5 millions de personnes. Parmi ces 5 millions, 3,5 millions se seraient produits dans 10 pays, principalement situés en Afrique et en Asie. Un classement que vous pouvez retrouver de manière très détaillée dans le guide publié par DARA ou dans cet excellent article (en anglais) publié sur le blog Inhabitat.com.

« L’image de la quinzaine », un concept simple : tous les quinze jours, une image pour illustrer un sujet d’actualité brûlant, une info intéressante qui aurait pu vous échapper ou un simple coup de cœur à partager.

Excellente quinzaine à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *