Renault vient officiellement de lancer sa première citadine 100% électrique : Zoé. Cette sortie est un véritable symbole car c’est pour un usage urbain que les véhicules électriques sont aujourd’hui le plus adaptés. La Blue Car de Bolloré et son service Autolib’ en avaient fourni la preuve, il ne manquait plus que l’arrivée du premier constructeur automobile français sur ce segment prometteur (ou non).

On le sait, les véhicules électriques représentent un marché encore inexistant mais Renault a l’audace de sortir une voiture qui pourrait le positionner en précurseur. Plusieurs signaux augurent un développement imminent de la mobilité électrique. Les pouvoirs publics semblent déterminés, que ce soit le gouvernement, l’Ademe ou encore la BEI. On attend maintenant la réponse des consommateurs.

La France a de véritables atouts pour développer une industrie autour du véhicule électrique : un mix énergétique faible en carbone, des industriels automobiles à la pointe du domaine et de nombreux groupes spécialisés dans les infrastructures de recharge. Quand bien même les français décideraient de trainer les pieds, Renault et ses concurrents convoitent déjà l’Asie et son géant chinois dont les pouvoirs publics se disent extrêmement intéressés par les véhicules électriques.

Les ventes de la Zoé constitueront un véritable baromètre de la future réussite, ou non, du véhicule électrique. Elles auront donc un impact important sur le développement de l’ensemble de la filière.

« L’image de la quinzaine », un concept simple : tous les quinze jours, une image pour illustrer un sujet d’actualité brûlant, une info intéressante qui aurait pu vous échapper ou un simple coup de cœur à partager.

Excellente quinzaine à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *