Une illustration des possibilités de densification d’un lotissement
Crédit photo : BIMBY

 

BIMBY, c’est le nom intriguant d’un projet de recherche français. Piloté par le Ministère de l’environnement, il a reçu depuis 2009 plus de 3 millions d’euros de financement et donné lieu à de nombreux évènements de diffusion, dont un colloque national en septembre 2012 à Paris1.

BIMBY signifie « Build in my back yard », comprenez « construit dans mon jardin ». Une référence au terme NIMBY, qui, notamment dans les débats publics, désigne de manière péjorative les habitants qui s’opposent à un projet d’intérêt général pour ne pas en subir des nuisances personnelles.

Le projet BIMBY répond à un enjeu national fort : réduire l’étalement urbain, tout en répondant aux besoins de logement futurs. De 1982 à 1999 en France, la population a crû de 8 % quand les surfaces artificielles augmentait de 42 %2. Avec le développement de la mobilité, on a pu habiter plus loin des centres villes :

– bilan territorial : un mitage des périphéries des villes par la construction de nombreuses banlieues pavillonnaires ;

– bilan foncier : les communes proches des grandes villes manquent aujourd’hui de terrains à bâtir ou à des prix très élevés, ce qui accentue encore l’étalement urbain ;

– bilan environnemental : moins de terres naturelles et agricoles, une artificialisation grandissante des sols et une augmentation des distances quotidiennes parcourues (et donc des rejets de gaz à effet de serre).

Pourtant, aujourd’hui encore, la maison individuelle avec jardin reste un rêve pour nombre de français.

Difficile pour les communes d’avoir une action sur leurs banlieues pavillonnaires, toujours plus nombreuses, mais qui n’appartiennent pas au domaine public. C’est pourtant à ce problème que le projet BIMBY veut s’attaquer, en proposant des solutions pour densifier les banlieues pavillonnaires françaises, tout en répondant aux besoins et intérêts de chacun.

La vidéo ci-dessous (5mn23) vous permettra de mieux saisir les solutions proposées par ce projet.

Et pour en savoir plus, le site officiel, très complet.

  1. Programme, synthèse et vidéos du colloque à consulter ici []
  2. chiffres INSEE []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *