Une  épaisse pollution entoure le siège social du Centre de Télévision chinois à Pékin le 18 janvier 2012 (Ed Jones/AFP/Getty Images)

Ce jour-là, l’ambassade américaine, qui a son propre système de mesure de pollution, affichait un indice à 403, dit « dangereux » — un indice au-dessus de 150 étant considéré comme très mauvais. Les grandes agglomérations chinoises sont régulièrement asphyxiées par la pollution. Un problème sanitaire important, à l’origine d’une sévère augmentation des syndromes asthmatiques et des cancers des poumons dans la capitale chinoise. Les pics de pollution touchent également l’économie : à chaque fois, des centaines de vols sont annulés ou retardés et des autoroutes fermés. Pour la première fois, des mesures de pollution de l’air pourraient être prises par le gouvernement chinois. Les coupables montrés du doigt : la combustion de charbon pour l’industrie et le chauffage, et la circulation automobile.

« L’image de la quinzaine », un concept simple : tous les quinze jours, une image pour illustrer un sujet d’actualité brûlant, une info intéressante qui aurait pu vous échapper ou un simple coup de cœur à partager.

Excellente quinzaine à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *